Retour
Rendez-vous avec Michèle Morgan
Michèle en bref

Au quotidien

Ma passion pour l'écriture

Ma passion pour la santé

Ma passion pour l'amour

Ma passion pour les animaux

Ma passion pour la musique


 
Michèle en bref

Née sous le signe du taureau avec un ascendant en lion, je suis une personne sensible et déterminée. Étant sur un chemin de vie 3, en numérologie, la vie publique m'était destinée. Je suis pourtant un peu casanière et femme d'intérieur malgré mon goût pour les voyages. J'aime cuisiner et bien manger. La décoration me plaît beaucoup et je n'hésite pas à modifier la maison au gré de ma fantaisie. Avec moi, cadres et plantes se promènent.

On me décrit souvent comme une personne passionnée et non sans raison. Passionnée pour la vie et le travail bien fait mais aussi pour la santé physique, mentale et spirituelle. Passionnée pour l'amour, pour les animaux et pour la musique. Depuis un peu plus d'une année, je suis plongée dans le monde de la photographie et j'ai un blog sur le web. Cette passion m'a permis de découvrir de nouvelles habiletés et d'exprimer ma créativité.

Ma curiosité insatiable pour la découverte de l'être humain m'a conduite à l'écriture. La passion de l'écriture m'a permis d'entrer en contact un nombre incalculable d'hommes et de femmes à la recherche du bonheur. Mais, plus encore, cette passion m'a surtout aidée à me rencontrer.

Au quotidien

Membre du Barreau du Québec, je suis présentement à la retraite. J'ai suivi une formation de plusieurs années en psychosynthèse car le domaine de la psychologie m'a toujours intéressée. De plus, j'ai suivi, une thérapie de développement personnel. Ce cheminement m'a aidée à mieux comprendre qui je suis et à mieux comprendre les êtres humains, en général. J'ai récemment suivi une formation en zoothérapie et mes deux chiens Merlin et Soleil ont obtenu leur diplôme comme chiens accompagnateurs. Il m'accompagneront donc dans ces nouvelles tâches.

Le travail a représenté une grande partie de ma vie active et je me sens privilégiée d'avoir eu cette opportunité. Elle a certainement comblé un besoin de me sentir utile au sein de la société et a contribué à mon autonomie financière. 

Je partage ma vie avec mon conjoint. Nous vivons à Québec avec nos quatre animaux Merlin, Soleil, Filou, Mozart et Chaton-Prudent qui ont une place privilégiée dans notre vie. La section «Coup de pattes» vous permettra de rencontrer nos amis fidèles à l'aide de photos que j'ai plaisir à prendre et à regarder. Une section sur la réincarnation des animaux vous apporte aussi un éclairage sur cette découverte dans ma vie.

Arrivée à Québec il y a quelques années, j'ai vécu au Lac Beauport jusqu'à décembre 2001. Tout un bail ! Après quelques années de vie à Montréal, j'ai grandement apprécié la nature et la quiétude de cet endroit paradisiaque. Toujours propriétaire de ma belle petite maison des montagnes que j'ai louée à un couple charmant, je vis maintenant à Charlesbourg. Tout y est différent mais très agréable.

Ma vie est quotidiennement ponctuée d'exercices physiques comme la marche et la natation. La réalisation et le suivi du présent site suscitent présentement mon intérêt et stimulent ma créativité. La prière et la méditation sont également, pour moi, source quotidienne d'énergie et de bonheur. Que ce soit par la contemplation de la nature ou dans l'écoute d'une musique choisie, je rends chaque jour grâce à mon Créateur pour tout ce que la vie m'apporte.

Auteur de six livres dans lesquels j'explore avec mes lecteurs des pistes d'action pour améliorer la qualité de vie et pour être plus heureux, il m'arrive de participer à des causeries. C'est toujours un réel plaisir pour moi de rencontrer des hommes et des femmes qui aspirent à s'offrir le cadeau de l'évolution.

L'écriture

La publication de mon premier livre fut presque magique. En rencontrant mes éditeurs André Bastien et Carole Levert, il y a quelques années, je n'anticipais vraiment pas le fait que l'écriture deviendrait si importante pour moi. Mon tout dernier livre Le Courage d'être heureux en fait d'ailleurs mention :

«L'un de mes plus beaux projets est évidemment la rédaction d'un livre. Je prépare chaque nouveau projet pendant des mois pour finalement m'installer à mon ordinateur et y donner vie. C'est toujours une aventure passionnante au cours de laquelle la table des matières se modifie à quelques reprises et où la magie de la créativité m'envahit totalement. Je pense, au grand désespoir de mes éditeurs, non seulement au contenu du livre mais aussi à son titre et à sa page couverture. Je dis cela en blaguant car, avec mes éditeurs, les suggestions de l'auteur sont toujours les bienvenues du moment qu'elles sont raisonnables. Tout brasse constamment dans ma tête et dans mes tripes. Je me sens vivante. Un tel projet est fait sur mesure pour moi puisque je n'ai pas besoin de m'absenter de la maison pour le réaliser et qu'il peut se concrétiser à mon rythme. Le doute s'installe parfois et je me demande chaque fois si j'arriverai à livrer la marchandise à temps. Quel projet incroyable! Chaque livre est différent du précédent tant par son sujet que par la façon de le bâtir. Lorsque j'entreprends un tel projet, je ne cesse de m'émerveiller de la complexité du cerveau humain, mais encore plus de la capacité que nous avons de faire le silence en nous pour laisser entrer la lumière. Dans mes méditations quotidiennes, je demande constamment à la vie de se servir de moi comme d'un instrument, comme d'un canal pour cette lumière que j'ai la chance d'accueillir.

Les étapes d'élaboration et de réalisation d'un livre me procurent de grandes joies. Écrire un livre, c'est un peu comme donner naissance à un enfant. Dès qu'il est au monde, plus moyen de faire marche arrière. Il faut en assumer toute la responsabilité, mais on en récolte aussi toutes les joies. On doit accepter ses imperfections et ses défauts, ne rien regretter, l'aimer inconditionnellement. Puisqu'il a été conçu à un moment précis et de cette manière, c'est que cela devait en être ainsi. Mon bonheur lié à la rédaction d'un livre se prolonge ensuite par la réaction des lecteurs, leurs témoignages d'encouragement et leur tolérance à mon égard. Pour l'auteur comme pour le peintre, l'oeuvre produite est toujours en deçà de l'idéal visé. C'est probablement ce qui les incite à récidiver pour faire quelque chose de nouveau.»

Pour commancer mes livres, cliquer sur le coeur 

La santé

Un esprit sain dans un corps sain est une devise fort judicieuce. Tous mes livres parlent de santé physique, mentale et spirituelle. Ceux qui me connaissent bien vous diront que, pour moi, cet adage n'est pas du tout théorique. Déjà avec mon deuxième livre Les Clés du Bonheur, j'abordais la nécessité, pour être heureux, de viser un équilibre physique, mental et spirituel.

Petits Gestes et Grandes Joies aborde le thème de la sensualité et de la sexualité, sources de bonheur mais aussi de tourment. Le Goût d'être heureux contient un chapitre complet sur la beauté des trois corps et fournit même quelques trucs pour vieillir en beauté. L'importance de bien canaliser la force sexuelle est aussi traitée dans Le Goût d'être heureux.

L'une de mes meilleures recettes pour la santé est le sport. Adepte de natation depuis quelques années, j'ai également fait du ski de fond pendant plusieurs années. En guise de souvenirs impérissables de ces randonnées de ski dans la belle région de Morin Height, de Mont Tremblant ou d'Oka, j'ai ressorti de mon album ces trois photos qui parlent d'elles-mêmes.
 

Garder la forme ne veut pas dire faire des heures de conditionnement à chaque jour. Si vous n'êtes pas habitué à faire de l'exercice, commencez doucement. Il est préférable de faire un peu chaque jour qu'un grand nombre d'heures de façon irrégulière. Le fait d'avoir un chien est un outil fort efficace pour garder la bonne forme. Si vous marchez de 20 à 30 minutes par jour avec le pitou, vous ne serez jamais ankilosé.

La santé physique va de pair avec la santé mentale. La plupart des gens fonctionnent à deux niveaux mais oublient l'aspect spirituel de l'être. Ayant étudié la psychosynthèse, approche élaborée par le Dr Roberto Assagioli, j'ai été agréablement surprise de constater que celui-ci ne négligeait pas cet aspect important de l'être humain. Pour le Dr Assagioli, bon nombre de personnes qui consultent un psychologue ou un psychiatre sont en crise de croissance spirituelle. En tant qu'être humain, nous traversons des étapes qui peuvent laisser croire que nous souffrons de névroses ou de dépression. Parfois, cela est vrai mais souvent il s'agit de crises existentielles tout à fait normales dans le cheminement de toute personne en voie d'évolution. Dans Petits Gestes et Grandes Joies, je partage avec les lecteurs mes dix ressources favorites pour le bien-être de l'âme. Ces ressources simples et accessibles à tous se sont toujours avérées, pour moi et pour bien d'autres, des plus efficaces.


Ma passion pour l'amour...

Mon «Pierre» Charmant

 
...et pour les beaux yeux de Pierre

On dit que les yeux sont le miroir de l'âme. 

Les yeux n'ont pas de sexe, ils n'ont que la chaleur du regard intérieur. 

Les yeux de mon amoureux sont remarquables de profondeur. 

Son âme ne peut donc qu'être belle. 

Michèle Morgan

 

Ceux et celles qui ont lu mes livres savent à quel point l'amour est une valeur que je chéris. Amour de la vie sous toutes ses formes mais aussi, je m'en confesse, amour romantique. Je suis fleur bleue et le resterai sans doute. Ma vie est tissée d'espoirs et de désillusions mais elle n'est certes pas monotone. Après un long périple, la vie m'a démontré qu'on pouvait trouver chaussure à son pied. Mon amoureux ne donne pas sa place à combler mes aspirations sentimentales. En deux ans, nous nous sommes gâtés. Presque trois cents cartes virtuelles électroniques sans compter les cartes papier. Rien de tel  pour entretenir la flamme.

La vie n'est pas un jardin de roses vous diront les uns. La passion ne dure pas ajouteront les autres. Il est vrai qu'on ne peut savoir de quoi demain sera fait. Je reste pourtant une éternelle optimiste qui nourrit la conviction que le mot amour rime avec le mot toujours. En mettant de l'eau dans son vin et en s'offrant des petits plaisirs quotidiens, certains couples relèvent avec passion le pari de l'amour.

Les images qui suivent tirées de notre précieux trésor virtuel vous donneront une idée de notre éternelle jeunesse. Échantillonnage bien modeste comparé à l'ensemble de ces cartes. Néanmoins, il vous donnera peut-être le goût d'apporter aujourd'hui une rose à votre partenaire. Pourquoi pas ?


 

 
Michèle enlace le Beau Pierre


qui est tout souriant et heureux


 


 

Et pour poursuivre cette note romanesque, voici un extrait de mon livre Le Courage d'être heureux :

«Les plus grandes peines d'amour, que l'on vive seul ou en couple, viennent souvent des attentes non satisfaites et des impressions de rejet. Aimer sans rien attendre, apprendre à laisser le sentiment amoureux nous envahir et nous habiter sans nous détruire, vouloir être une meilleure personne simplement parce que l'être aimé fait naître en nous le goût du dépassement est, en soi, quelque chose de merveilleux. Nous avons été conditionnés à vivre l'expérience du couple d'une façon traditionnelle, et nous ne nous demandons même pas si c'est la seule digne d'intérêt. La plupart des gens renoncent à un sentiment amoureux et le remplacent par un autre. Ils vivent donc une succession de chocs amoureux et de ruptures sans se donner la chance de vivre l'engagement. Dès qu'un obstacle survient ou que le partenaire ne réussit pas à combler leurs besoins, ils prennent la clé des champs. Pourtant, si le choix d'investir dans une relation ne résulte pas d'un vide à combler ou d'une blessure à cicatriser, la perspective n'est vraiment plus la même. On peut ainsi continuer d'aimer sans peur du rejet et surtout sans attentes particulières. En fait, l'amour et le sentiment amoureux nous appartiennent. Personne, même l'être aimé, ne saurait nous en priver. On est vraiment le seul gestionnaire de ce trésor unique. C'est une expérience étonnante, mais tellement enrichissante.»


Les animaux
Ma passion pour les animaux, comme celle de la musique d'ailleurs, date de ma plus tendre enfance. Ayant été placée au pensionnat dès l'âge de cinq ans, je n'ai malheureusement pas eu l'opportunité de bénéficicier d'une vie de famille traditionnelle. Les animaux m'ont toujours apporté un réconfort affectif qui ne se traduit pas aisément par des mots. Pour comprendre ce genre de passion, j'imagine qu'il faut la vivre soi-même. N'en est-il pas ainsi pour toutes passions ?

Je crois profondément dans les bienfaits de la zoothérapie sous toutes ses formes. Les animaux peuvent même, avec un certain entraînement, venir en aide aux personnes handicapées, malades ou âgées. Des progrès incroyables ont été faits par des enfants autistiques au simple contact de dauphins. Pour faciliter la réhabilitation de personnes incarcérées, on a aussi parfois recours aux animaux. En confiant à ces personnes l'entretien d'un animal, on leur permet d'abord de tisser des liens affectifs avec lui et on leur permet aussi de développer un sens de responsabilité.

Je déplore beaucoup que les gens de ville s'éloignent graduellement du contact si énergisant de la gente animale. On apprend tellement des animaux. Le Courage d'être heureux en fait d'ailleurs l'éloge :

«Pour combattre le sentiment d'isolement, l'absence de contacts charnels dans sa vie affective et l'impression de ne pas être très important pour quelqu'un d'autre, rien de tel que d'avoir un animal de compagnie. On ne peut comparer un animal à un enfant, mais on peut facilement établir des parallèles entre nos attitudes envers l'un et l'autre.

La plupart des personnes qui vivent seules et qui s'occupent d'un chat, d'un chien ou de tout autre animal de compagnie savent bien à quel point ces petits êtres nous comblent par leur présence attachante. Combien de fois ne suis-je pas revenue à la maison accablée par une journée de travail stressante, ou attristée parce que j'aurais eu envie d'embrasser mon amoureux absent ou simplement de lui raconter ma journée? En entrant chez moi, cependant, plus possible de continuer à broyer du noir. Soleil, ma chienne enjouée, m'attend à la porte et me signifie sa joie de me revoir. Avant même que je n'enlève mon manteau, je vois Chaton sauter sur le comptoir de la cuisine et je l'entends me saluer avec deux ou trois miaulements de bienvenue. Quant à Filou, mon petit chat un peu plus discret, il se laisse toujours désirer. Mais je sais pertinemment qu'il apparaîtra au pied de mon lit à peine quelques minutes après que je m'y serai allongée. Il s'approchera alors langoureusement de moi et me demandera avec insistance sa part de câlins.

Les animaux sont l'incarnation parfaite de l'amour inconditionnel. Comment se sentir seul alors que notre animal dépend entièrement de nous pour son entretien et sa survie? Le plaisir de communiquer avec un animal n'est pas comparable à celui d'échanger avec un être humain, mais il n'en demeure pas moins fascinant. D'ailleurs, même des personnes vivant au sein d'une famille très heureuse aiment profiter de la présence d'animaux.

Avoir un animal est aussi une façon de rencontrer des gens. Certaines personnes vivant seules ont pris l'habitude d'aller au parc pour la promenade quotidienne de leur chien. Comme les mamans qui se rencontrent au parc et partagent leurs expériences avec leur bébé, les propriétaires de chiens se parlent tout naturellement. Les chiens eux-mêmes font souvent les premiers pas de fraternisation et c'est aux maîtres, si le coeur leur en dit, de faire les suivants. Même si vous ne rencontrez pas l'âme soeur par l'intermédiaire de votre animal de compagnie, vous aurez certainement l'occasion de parler avec beaucoup de gens qui voudront le flatter ou vous demander des conseils sur le comportement des animaux en général.»

Si, comme moi, vous raffolez des petites bêtes à quatre pattes, je vous invite à visiter la section Coup de pattes de ce site. Vous y retrouverez Soleil, Chaton et Filou.


La musique

Saviez-vous ce que vous vouliez devenir lorsque vous aviez trois ans ? Moi oui et, pourtant, je ne le suis jamais devenue. Mon rêve de petite fille c'était d'être ballerine. J'ai été obligée d'attendre presque dix ans pour suivre des cours de danse devant le refus de mon père pour cette activité artistique. Il préférait que j'apprenne le piano et le chant. J'ai effectivement suivi des cours de piano pour me rendre jusqu'au niveau du baccalauréat mais tel n'était pas mon rêve. À la suite du décès de Daddy, ma mère m'autorisa donc à m'inscrire à une école de danse classique. Mon professeur, madame Claire Brind'amour, soeur de la comédienne bien connue Yvette Brind'amour, m'a enseigné mes premiers pas de danse. En moins de huit mois, j'obtenais de madame Ludmilla Chiriaeff une bourse d'été pour étudier aux Grands Ballets Canadiens. Je planais. À la fin de cet été magique, je me rendis à l'évidence que mes années perdues ne pouvaient se rattraper. Le bonheur n'en fut pas moins intense et, toute ma vie, j'ai continué à avoir un vif plaisir à danser.

L'écoute de la musique est aussi une passion de laquelle je ne saurais me priver. La musique classique est de loin celle que je préfère mais les chansonniers retiennent aussi mon attention. Je possède également une bonne provision de cassettes audio particulièrement pour la voiture. Rien de tel pour vous calmer les nerfs dans un embouteillage.

On me dit éclectique tant en musique que dans la vie en général. Il est vrai que  beaucoup de choses m'intéressent et que je n'hésite pas à plonger lorsque l'occasion se présente. Pour fêter mes cinquante ans, j'ai d'ailleurs relevé un beau défi : celui de faire un spectacle avec mon conjoint. Habillée de manière un peu plus sexy pour la circonstance, j'ai joué un personnage. La voix n'était pas la mienne mais avec la  technique du «lipsing», c'était à s'y méprendre. J'interprétais notamment la chanson de Dalida intitulée «T'aimer follement». J'avais moi-même fait ma petite chorégraphie et je m'en suis tirée avec aisance.

J'ai conservé quelques photos souvenirs de cet événement où j'ai été en mesure de mieux comprendre ce que vit quotidiennement mon conjoint. Le malaise du début (de n'être pas exactement ce qu'on a l'habitude de projeter) a rapidement fait place à un sentiment de libération. Comme si, soudainement et sans dépasser les limites de la décence, les plus grandes excentricités m'étaient permises. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse regarder. Une pluie de roses devrait apparaître entre les mots... si vous ne la voyez pas, actualisez la page.

Michèle chante pour son beau Pierre

Tout autour de nous
Les gens sont jaloux
Et m'reprochent surtout
D'avoir pour toi des yeux trop doux

Et t'aimer follement
Mon amour
Et t'aimer follement
Pour toujours

Michèle danse pour son beau Pierre

Haut