Retour

Il était une fois ma belle Soleil qui est revenue vers moi à deux reprises après avoir quitté son enveloppe terrestre...

Certains penseront, à la lecture de ce texte, que cela relève de l'imaginaire et je ne peux les blâmer. Moi-même sceptique au début de cette belle expérience, je n'ai pu que me rendre à l'évidence que les animaux ont bel et bien une âme et que cette âme peut se réincarner tout comme celles des êtres humains.

Plusieurs personnes me demandent comment ai-je fait pour reconnaître qu'il s'agissait bien de Soleil et non d'une autre âme animale.

Je vous raconte le retour le plus récent qui est encore tout frais dans ma mémoire.

Après le décès de Soleil d'amour, en août 2003, soit quelques semaines avant la date de notre mariage, je me suis promenée sur Internet et j'y ai trouvé le site PIJO qui parle du chenil du même nom. En peu de temps, je me retrouvais à St-Constant et je rencontrais Sexie, l'une des chiennes Golden Retriever de l'endroit. Je ressentis alors qu'elle serait la nouvelle maman de Soleil. Sexie devait avoir ses chaleurs en septembre et je me faisais une joie de retrouver ma belle Soleil assez rapidement.

Par la suite, j'appris que Sexie n'avait pas eu ses chaleurs comme prévu. Le temps passait. En janvier 2004, j'écris à une dame qui communique avec les animaux pour lui demander si elle croit à la réincarnation. Elle me répond positivement. Je lui transmets une photo de Soleil et elle me répond qu'elle reviendra en avril ou en mai. Et c'est ce qui est arrivé. Le 27 mai 2005, Sexie donnait naissance à 8 chiots, 4 mâles et 4 femelles. La dame m'avait aussi informée que j'aurais à choisir parmi une portée de 4 chiots. Elle avait donc raison sur son point aussi.

La veille du jour fatidique où mon conjoint et moi devions nous rendre à St-Constant pour «choisir» notre bébé, je ne tenais pas en place. Comment allais-je reconnaître Soleil ? La première fois qu'elle s'était réincarnée, en 1995, après être partie en 1993, sa maman n'avait qu'un seul chiot dans son ventre et c'est  Agathe la fille de 6 ans de l'éleveur qui avait reconnu Soleil et avait demandé à sa maman de téléphoner à la dame de Québec (moi !). Mais j'avais maintenant la lourde tâche de retrouver Soleil parmi 4 femelles. Je connaissais mal le pouvoir de l'amour et de l'intuition !

Décidée à tout faire pour «ne pas me tromper» je choisis 4 jouets ayant appartenu à Soleil d'amour ainsi qu'une roche, la dernière avec laquelle avait joué Soleil d'Hiver avant son départ en 1993. Je me dis que je déposerais les 4 jouets par terre et la roche un peu plus loin. Je me dis aussi que le premier chiot qui irait vers la roche serait «peut-être» ma belle Soleil. Je cherchais à me sécuriser par un signe tangible.

Le matin du jour en question, je me rendis à Laval en autobus pour y rejoindre mon conjoint. Durant le trajet de plus de trois heures, je priais très fort et je demandais d'être éclairée. Je prenais la roche dans mes mains pour lui donner mon odeur et mes vibrations. De Laval, nous sommes partis pour St-Constant dans la voiture de mon conjoint. Mon coeur battait la chamade.

Nous voilà rendus ! J'approche de la maison et du chenil. Pierre et Jocelyne, les éleveurs, nous annoncent que deux autres mamans chiennes ont eu leurs chiots au cours de la même semaine que Sexie et qu'au total il se trouve 19 chiots dans le chenil. Afin de ne pas les mêler, on les avait gardés séparés mais depuis quelques jours, ils étaient tous réunis car ils avaient reçu leur micropuce (pour identification électronique) sous la peau. Ce système remplace efficacement les tatouages.

À peine quelques minutes devant ce spectacle ravissant de 19 chiots tous entremêlés qui s'amusent et ont l'air heureux, mon regard croise celui de l'un d'eux. Je ne sais pas si c'est un mâle ou une femelle et, encore moins, de quelle maman il est issu : Sexie, Nala ou Mika ? L'espace d'un court moment, le temps s'arrête et ce regard qui croise le mien en est un d'éternité. Simultanément je suis prise d'une chair de poule de la tête au pied. Mon Dieu comme ce chiot me fait de l'effet !!! J'en fais immédiatement part à mon conjoint qui, de son côté, est en grande conversation avec Pierre, l'éleveur. Je dis aussi ce que je ressens à Pierre et Jocelyne qui sont très attentifs à mes propos. Sans perdre une minute, Jocelyne prend son appareil détecteur et l'approche du chiot en question pour vérifier si c'est une femelle ou un mâle. Le premier test est passé : c'est une femelle qui porte le numéro 169 et, quelle joie, elle appartient à Sexie. Je suis tellement surprise et heureuse que les choses se passent ainsi... tout simplement comme si c'était écrit que Soleil me ferait un signe tangible.

Malgré ce signe assez évident, nous demandons à Jocelyne de retirer les 4 femelles du groupe pour les amener sur l'herbe afin que nous puissions les observer davantage et faire notre choix définitif. Il y en a deux très pâles (dont le numéro 169) et deux plus foncées. Les 4 petites chiennes commencent à gambader. L'une est plus indépendante et curieuse que les trois autres. Elle me fait penser, à cet égard, à notre Soleil. Comme elle ressemble beaucoup à l'autre chienne aussi très pâle je ne sais plus si c'est la même qui m'a donné la chair de poule. Jocelyne approche l'appareil et nous dit que c'est encore le numéro 169. Quelques minutes ainsi et je décide de sortir les 4 jouets et la roche que nous plaçons bien en vue mais assez éloignés l'un de l'autre.

Quelques minutes passent encore et les chiots se dirigent vers les jouets. L'une des chiennes pâles est plus loin et s'attarde à une branche trouvée  par terre. Elle la grignote avec délice. Elle me fait donc penser à Soleil. Mon coeur bat à nouveau la chamade. Soudain, sans crier gare, elle se lève et se dirige tout droit vers la roche à qui elle donne une bonne lichée avec sa langue. Nous ne savons pas de qui il s'agit. Jocelyne approche le détecteur, tout le monde retient son souffre ayant l'impression de vivre quelque chose de bien spécial : wow, c'est encore le numéro 169 ! Il ne m'en faut pas plus pour être convaincue que c'est bien Soleil. À ce stade des retrouvailles, pour moi en tous cas, je ressens  moins les choses qu'après quelques semaines et quelques mois. Sans doute l'émotion, la joie et même le doute viennent-ils troubler ma capacité d'entrer en contact avec mon bébé retrouvé.

L'arrivée à la maison a aussi été remplie de signes évidents qu'il s'agit bien de Soleil. Comme nous avons décidé d'adopter un autre chiot, le frère de Soleil qui est un mâle que nous avons appelé Merlin, nous pouvons comparer. Certains diront que la différence vient essentiellement du fait que Soleil est une femelle et Merlin un mâle mais mon conjoint et moi ne le croyons pas tant les comportements de Soleil démontrent sans équivoque qu'il s'agit de la même âme animale revenue vers nous. Elle  s'est tout de suite comportée comme si elle connaissait les lieux. Lorsque je les ai amenés tous deux au lac, elle a dévalé la côte et s'est mise à nager comme elle l'a toujours fait dans ses vies antérieures. Merlin est venu doucement au bord de l'eau et s'est mis à geindre refusant de venir nous rejoindre dans l'eau. Je l'ai habitué doucement. Lorsque nous nous sommes rendus pour la première fois chez la gardienne habituelle de Soleil, les trois enfants de cette dernière étaient dans la cour arrière et ils ont appelé les toutous pour s'amuser avec eux. Soleil, toute petite qu'elle était et malgré son amour pour le jeu et les enfants, s'est tenue bien droite à côté de la porte du jardin comme pour éviter que je ne la laisse à cet endroit. Tout le monde en était surpris et me faisait la remarque suivante : on dirait que Soleil a peur que tu la laisses ici comme si elle se souvenait.

Lorsque j'ai commencé les marches en forêt avec les chiots, Merlin me suivait (et il me suit toujours) fidèlement dans les sentiers alors que Soleil fait souvent du hors piste et prend des raccourcis qu'elle seule connaît. Elle nous rattrape toujours et je suis ébahie par son audace.

Et il y a sa façon d'interagir avec nous et avec les autres animaux, sa façon de nous regarder, sa façon de jouer avec la balle qu'elle rapporte juste assez pour nous empêcher de la prendre, sa légendaire hyperactivité qui fait en sorte que, même bébé, elle dort très peu sans toutefois déranger, son indépendance malgré sa capacité d'amour.

Je pourrais continuer ainsi... mais il faut un jour arrêter.

Pour nous, il n'y a pas d'arrêt puisque Soleil est revenue. Il y a maintenant en moi la certitude absolue que la mort physique n'est que le passage d'une âme humaine ou animale à un autre plan de la Création. J'ai aussi la conviction qu'une âme humaine ou animale peut se réincarner à plus ou moins brève échéance selon ses besoins d'évolution et selon ses rapports d'amour avec les êtres restés sur terre.

Voici, en guise de conclusion à cette page spéciale, un texte récemment transmis à une personne qui me demandait des informations sur la réincarnation. Je fais le voeu que ce texte réponde à quelques interrogations et vous apporte l'espoir que la vie ne peut cesser avec la mort physique.

Texte inédit de Michèle Morgan sur la réincarnation(ne pas diffuser sans la permission de l'auteur) :

Les réincarnations ne se font pas toujours au même rythme et de façon identique d'un individu (humain ou animal) à l'autre. Chez l'être humain, la vitesse de réincarnation dépend du niveau de conscience de la personne décédée ainsi que de son libre arbitre. Je vous donne un exemple : si vous avez travaillé très fort pour obtenir un diplôme universitaire, disons de niveau maîtrise, vous n'aurez peut-être pas l'envie de vous inscrire tout de suite pour des études de doctorat. C'est un peu la même chose avec le phénomène de la réincarnation. Pour pouvoir se réincarner, il faut d'abord être conscient qu'on peut le faire. Ensuite, il faut avoir le courage de le faire. Plusieurs personnes quittent la terre sans même avoir pris conscience de leur possibilité de revenir pour poursuivre leur perfectionnement, pour apprendre à mieux vivre conformément aux Lois de la Création, pour apprendre à être plus spirituel que matériel. Pour ces personnes, le processus d'éveil est long. Nous avons heureusement des guides qui nous aident, que l'on soit incarné ou désincarné, à prendre conscience de la nécessité de nous réincarner pour parfaire notre évolution. Par ailleurs, si une personne décède en sachant très bien qu'elle peut et même qu'elle doit se réincarner, le processus peut être plus rapide. Il y a, par exemple, des personnes qui vivent actuellement sur terre et qui ont vécu au cours de la deuxième guerre mondiale (1939-1945). Dernièrement, j'ai rencontré l'un de mes neveux qui a un petit garçon de trois ans. Celui-ci semble vraiment être la réincarnation de mon frère (donc de son grand-père) décédé quelques mois avant sa venue au monde. Avec l'arrivée de l'Ère du Verseau, tout s'accélère, même les réincarnations.

Pour ce qui est des animaux, les réincarnations se passent différemment car ceux-ci n'ont pas, comme les êtres humains, le libre arbitre. C'est donc en relation avec des êtres humains qui les aiment et qui favorisent leur évolution en tant qu'âme animale qu'ils peuvent se réincarner. Encore là, je suis persuadée (et d'autres personnes que je connais le sont aussi) que les réincarnations dépendent du niveau de conscience des personnes qui ont eu le privilège d'entrer en contact avec les animaux. J'ai lu que les réincarnations sont plus fréquentes chez les chiens, les chats et les chevaux justement en raison du fait que ces derniers s'attachent de façon plus particulière aux humains et qu'ils peuvent donc se détacher de l'âme-groupe. Lorsque j'ai perdu Soleil, je ne savais pas qu'elle pouvait revenir et je suis donc allée à la recherche de la vérité. J'ai mis du temps à explorer, à lire, à demander à des personnes en qui j'ai confiance et qui ont fait un cheminement spirituel. Par la suite, j'ai connu l'expérience et j'ai acquis cette conviction. J'ai voulu donner cette information sur mon site pour justement apporter aux gens un éclairage sur cette réalité pourtant bien simple et bien naturelle. En résumé, plus un être humain connaît le phénomène de la réincarnation, tant pour les humains que pour les animaux, plus les possibilités de réincarnations rapides sont présentes. Il faut, bien sûr, respecter le cheminement particulier de tout individu. Les animaux ont aussi des guides et ont une certaine route à suivre. La vie sur terre est belle mais elle est aussi remplie d'obstacles et d'embûches. L'être humain et l'animal en évolution arrivent un jour à un stade où ils n'ont plus besoin de se réincarner. Cela explique d'ailleurs pourquoi certains enfants (même bébés) meurent très jeunes. Certains n'ont qu'un très bref séjour de vie terrestre à compléter pour accéder à un plan spirituel sans besoin de s'incarner à  nouveau. J'ai connu un couple de Québec qui a eu plusieurs chats dont quelques-uns étaient des réincarnations de chats déjà connus (même les enfants les reconnaissaient non par leur couleur mais bien par de nombreuses caractéristiques de comportement). Un jour, ils ont eu la révélation que l'un de leur chat décédé n'aurait plus à revenir. Ils ont quand même eu la chance de le voir en rêve et ont constaté qu'il était vraiment bien là où il était.

On peut demander aux dévas (guides des animaux) de prendre soin de l'animal que nous avons perdu jusqu'à son retour. Si son heure de retour n'est pas venue, on peut avoir un signe et la vie peut nous conduire à une autre âme animale en attendant que l'animal qui a quitté soit prêt à revenir. Il peut cependant revenir très rapidement si cela est bon pour la personne et pour l'animal.

Je suis aussi persuadée que des personnes aimées qui ont quitté la terre peuvent nous aider comme elles le faisaient lorsqu'elles avaient leur corps et vivaient près de nous. Elles ne peuvent cependant pas accéder à toutes nos requêtes car le fait d'être rendues dans le monde astral ne leur donne pas des pouvoirs magiques. Elles peuvent cependant nous inspirer et nous soutenir dans nos épreuves. Elles peuvent aussi se réjouir de nos réussites et s'associer à notre bonheur. Autant elles peuvent nous aider, autant on peut favoriser leur ascension spirituelle. C'est un échange d'amour.
 

Michèle Morgan
Le 25 février 2005